Encadrement des loyers : Qu’en pensent les propriétaires ? RTL 09/2015

Les petites surfaces principalement concernées

Lire l’article ici .

À Paris, Pierre-Antoine Menez, vice président de la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim) Grand Paris confie que l’encadrement des loyers n’a permis une baisse du prix de la location que pour les surfaces allant jusqu’à 20 mètres carrés. Récemment « deux propriétaires voulant se lancer dans l’investissement locatif ont annulé des ventes pour des biens d’une surface de 15 mètres carrés à cause de l’encadrement des loyers », confie-t-il à RTL.fr. À long terme, les petites surfaces subiraient de plein fouet le contrecoup de l’encadrement des loyers. « Les propriétaires rechignent à entretenir ces appartements,car ils ne pourront pas impacter le prix des travaux sur le loyer. Une dépréciation des biens va être entraînée avec la détérioration de l’état du parc locatif« , ajoute-t-il.

Publicités

Trouver une location à Paris, quelle galère ! Le PArisien 25/08/2015

Pierre-Antoine Menez, le vice-président de la Fnaim Ile-de-France, dirige deux agences immobilières dans le XVIIe arrondissement. A la tête d’un portefeuille de 1 700 logements, il ne publie désormais les annonces que quelques heures afin d’éviter d’être submergé d’appels.

« A Paris, trouver un appartement, c’est un métier ! Le marché est hyper tendu. Surtout en ce moment. Et ça, les candidats n’en ont pas toujours conscience. Ils s’imaginent que c’est aussi simple qu’en province »

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75005/trouver-une-location-a-paris-quelle-galere-25-08-2015-5034723.php

Paris’ new rent control legislation incomplete: real estate agent

A Haussmann-style building in Paris

A Haussmann-style building in Paris

Lidwien van Dixhoorn
By RFI

Rent prices in Paris are now officially capped. Since 1 August, landlords are now limited in how much they can charge to tennants. The new law is meant to calm an inflated real estate market in the French capital. It was one of French President François Hollande key promises during his 2012 campaign.Rent prices based on the size of the flat and the location.

Some landlords and real estate agencies have protested against the new cap, however.Pierre Antoine Menez, of France’s National Federation of Estate Professionals, is not keen on the law.He says a provision in which landlords can go beyond the official price limit because of special features in the flat — called a complement de loyer — is problematic.“The problem is that it is difficult to make average prices in Paris because there are a lot of different buildings,” he tells RFI.

“If an apartment has something exceptional, you can put a complément de loyer, but they did not take care of the fact the apartment might have an elevator or not, for example.

“A part of the law is very badly written and nobody knows exactly what it is, and this is a bad sign for the owners.”

Le prix au m2 ok mais pas seulement le jeudi 11 avril 2013 13:18 Le Parisien

Interview Le Parisien du 8 Avril 2013

Pierre-Antoine Menez, président adjoint de la Fnaim (Fédération nationale de l’immobilier) Paris Ile-de-France,
 reconnaît l’importance du positionnement d’un bien par rapport à une station de métro. Mais, selon
lui, pour l’évaluation de son prix, il faut aller plus loin que la notion de mètres carrés. 
Il proposera cette semaine un nouvel outil informatique se basant sur le type de logement afin d’aider 
les futurs acquéreurs.

La proximité d’une station de métro est-elle déterminante ?
PIERRE-ANTOINE MENEZ. Bien sûr. Un acquéreur préférera être à 200 m d’une station plutôt qu’à un
quart d’heure à pied. Le numéro de la ligne est aussi un élément de choix. Faudra-t-il un, deux ou
 trois changements pour me rendre à mon travail?

Le prix du mètre carré autour des stations est-il pour autant un indicateur utile ?
 C’est un élément d’information en plus, même si le nom de la station en lui-même n’a pas d’importance
 fondamentale dans le prix. C’est le quartier dans lequel elle se situe qui compte davantage. Ce sur quoi il faut
surtout s’interroger, c’est la notion même de prix moyen au mètre carré.

Pourquoi ?
 Nous avons l’habitude de parler de prix au mètre carré. Tous les trimestres, la chambre des notaires
 publie des prix au mètre carré. A la Fnaim, nous le faisons deux fois par an. Mais ce qui fait la valeur d’un
appartement, c’est un emplacement, mais c’est aussi un ensoleillement, un étage, un état, un nombre de pièces… 
Le mètre carré de couloir a-t-il la même valeur que le mètre carré de séjour? J’ai estimé récemment un
appartement dans un bel immeuble du XVIIe arrondissement. Sur 77 m2, il y avait plus de 20 m2 de couloir!

Le prix au mètre carré n’est donc pas pertinent ?
 A Paris, plus de la moitié des appartements sont des studios et des deux-pièces. 
Du fait de leur relative rareté, les trois-pièces ont plus de valeur.

Que proposez-vous ?
 Le 11 avril, au salon de l’immobilier, nous présenterons une carte des prix à Paris et en 
petite couronne en fonction du type d’habitat, ville par ville, arrondissement par arrondissement.